Lasers, peelings, hydrafacial : le point sur les soins dermatologiques.

par Mélanie Mendelewitsch | 2021-04-28 | Body

Tour d’horizon des techniques dermatologiques à tester (ou pas!) pour améliorer ses problèmes de peau.

Manque d’éclat, cicatrices d’acné hormonale ou imperfections dues au « maskné » avec lequel il nous faut hélas cohabiter depuis plus d’un an: le moins qu’on puisse dire, c’est que la période des confinements successifs n’a pas été la plus favorable qui soit à la beauté et la santé de notre peau. Et si les solutions dermatologiques fleurissent et les promesses avec, il est parfois difficile de faire le tri parmi les nombreuses options proposées.

On ne vous l’apprend pas: la grande majorité des imperfections cutanées découle d’une alimentation déséquilibrée ou non adaptée. Avant de traiter la peau au moyen de solutions high tech, on s’assure donc de mettre de l’ordre dans son assiette, de mettre la pédale douce sur le sucre et d’éliminer au besoin le lactose ou le gluten.

On révise également sa routine skincare, histoire d’afficher à nouveau une peau nette avant de s’attaquer aux éventuelles traces de boutons et autres cicatrices.

Autres solutions soft à tenter avant de s’aventurer dans des options dermatologiques plus radicales: des remèdes naturels à base de plantes réequilibrantes (camomille, tea tree ou la lavande astringente et assainissante), ou des compléments alimentaires adaptés.

Parlons timing pour commencer: étant donné que la quasi totalité des lasers et traitements dermatologiques exigent de ne pas s’exposer au soleil pour éviter tout risque de photosensibilisation, on prend ses rendez-vous dès maintenant afin de pouvoir s’exposer (raisonnablement) quand viendra l’été. Sans oublier de s’enduire religieusement de protection SPF50, histoire de ne prendre aucun risque!

 

L’Hydrafacial, grand nettoyage cutané

Tentée par le traitement de la peau le plus plébiscité du moment ? Soin fétiche de Beyoncé, Hailey Baldwin, Kate Winslet et pléthore d’autres célébrités de la mode et du 7ème art, l’Hydrafacial est le soin esthétique numéro 1 outre-atlantique. Option idéale pour celles qui craignent les solutions trop radicales, ce protocole doux en trois actes nettoie l’épiderme en profondeur grâce à des accessoires aspirants, et consiste ensuite en l’application d’actifs adaptés à nos problématiques spécifiques. Les acides salicyliques et glycoliques délogent les comédons et impuretés incrustées, tandis qu’une infusion de sérums à base de peptides et d’acide hyaluronique vient prévenir les premiers signes de l’âge. Notre verdict ? Au vu des commentaires extatiques, on croyait comme beaucoup à une hype éphémère, mais que nenni: le nez est débarrassé de ses points noirs, et la peau affiche à nouveau son glow évanoui ces derniers mois.

« C’est une excellente « douche » pour la peau qu’il faut pratiquer régulièrement pour des résultats optimaux, explique le docteur Bernard Sillam, fondateur des centres de médecine esthétique Lazeo. Il convient à tous les types de peaux et il n’existe pas de contre indications, mis à part pour les femmes enceintes ou allaitantes. »

 

Du microneedling associé aux LED

Solution visant à améliorer les imperfections du teint et les pores dilatés, le microneedling consiste à diffuser sur la peau un stylo équipé de mini aiguilles. Ces micro-impacts invisibles à l’oeil nu vont réveiller les processus d’auto-guérison de la peau, qui va alors tirer le meilleur parti des sérums appliqués ensuite. Une autre option envisageable pour celles qui souhaitent traiter leurs imperfections sans pour autant traumatiser leur épiderme, qu’on combine avec des séances de LED ciblées en fonction de nos indications cutanées : la lumière bleue aux vertus antiseptiques traite l’acné et les imperfections, tandis que la lumière rouge accélère la cicatrisation grâce à son action anti-inflammatoire. Régénérante, la lumière LED jaune est davantage utilisée pour traiter les signes de l’âge.

 

Des séances de laser fractionné pour une peau lissée

Complexée par des cicatrices d’acné héritées de l’adolescence, des taches brunes post grossesse ou causées par une exposition excessive au soleil ou encore par des pores dilatés ? On opte pour le Fraxel, le plus incontournable des lasers fractionnés non ablatifs. Grâce à sa technologie double, il permet de traiter à la fois les couches superficielles et plus profondes de l’épiderme, le tout sans anesthésie ni éviction sociale. Un concept qui booste les mécanismes de cicatrisation naturelle de la peau, et relance par la même occasion la production de collagène en réaction au traitement.

On ne va pas vous mentir: malgré la crème anesthésiante appliquée avant la séance, cela n’a rien d’une partie de plaisir. Mais une fois la peau dérougie et les petits points dûs à l’intervention évaporés, les résultats ne se font pas attendre : la peau est lissée et illuminée à la façon d’un filtre Instagram embellisseur qui s’accentue au fur et à mesure des séances. Le point positif ? Nul besoin de se calfeutrer chez soi durant des jours, on peut se maquiller quelques heures seulement après la séance. Comme pour l’Hydrafacial, on passe son tour en cas de grossesse ou d’allaitement, de même qu’en cas de traitement médical photosensibilisant ou si on souffre d’urticaire.

Une solution dont il convient de bien peser le pour et le contre avant de s’y aventurer : en « brûlant » les couches superficielles de l’épiderme, on peut non seulement fragiliser ses tissus, mais aussi les rendre plus vulnérables aux attaques externes (rayons UV, stress oxydatif, pollution). Une grande prudence est donc de mise!

 

Des peelings régénérants d’intensités variables

Teint terne, pores dilatés, hyperpigmentation ou perte de tonicité ? Pour rebooster notre peau en berne à force d’être confinée à domicile, on s’offre un peeling. Cette technique d’exfoliation puissante permet d’atténuer les défauts grâce à une synergie d’actifs dont la concentration est élaborée en fonction du phototype et de la problématique à traiter, exploitant les bienfaits de l’acide glycolique, salicylique, lactique, ou encore trichloroacétique.

Selon le degré d’importance des indications à traiter, on optera donc pour un peeling superficiel ou moyen, à raison d’une à trois séances espacées d’un mois. Les suites varient d’une personne à l’autre, même si il n’est pas rare d’afficher des rougeurs durant quelques jours puis de voir la peau peler lorsqu’elle élimine les cellules mortes, remplacées par une nouvelle couche cutanée plus fraiche mais aussi plus sensible à la lumière comme aux agressions externes.

 

Prudence cependant…

Si chaque peau requiert un melting pot de traitements que seul un dermatologue ou un médecin spécialiste de la peau sera à même de nous prescrire, il n’existe pas de solution miracle ! Les techniques de pointe qui font les belles heures d’Instagram peuvent s’avérer agressives pour la peau, qu’elles sensibilisent en même temps qu’elles accélèrent son processus de régénération naturelle. On veille donc à espacer ses séances, à protéger plus que jamais sa peau des rayons UV et à soigner ses problématiques cutanées par une alimentation adaptée et des remèdes naturels, les clefs de voûte d’une peau éclatante !

 Avant d'envisager ces traitements chez un dermatologue, voici la check-list : 

✓  essayez une cure de compléments naturels adaptés à votre problématique pendant 3 mois 

Pour les peaux à tendance acnéique 

On veut…la routine peau nette associe  en synergie :
-les gélules "On veut...une peau pétale de rose" qui détoxifient la peau et agissent spécifiquement sur l'acné hormonale
-les ampoules "On veut...la peau la plus pure" qui fluidifient la digestion pour une peau apaisée.

Pour les peaux sensibles aux rougeurs

On veut…la routine peau apaisée associe  en synergie :
-les gélules "On veut... un booster unifiant" qui diminuent les rougeurs agissent spécifiquement sur la circulation
-les ampoules "On veut...la peau la plus pure" qui fluidifient la digestion pour calmer les impuretés inflammatoires.

Pour les peaux en manque d'éclat et de fermeté 

-les gélules "On veut... un booster d'éclat" qui activent l'éclat de la peau et préviennent les taches pigmentaires.
-les bone broth, bouillons riche en collagène qui repulpe la peau et améliore son elasticité

 

✓  explorez les guides Holistic Skin™ par problématique peau pour adapter votre mode de vie global

✓  demandez des avis sur le dermatologue auprès de vos proches avant de prendre rendez-vous.