Guide

Microbiote & Peau

Quand les problématiques peau résistent à une bonne discipline alimentaire et à une routine cosmétique clean et ciblée, il est intéressant d'aller creuser du côté de votre deuxième cerveau : le microbiote intestinal.

Une cure de jus de légumes frais active l'éclat de la peau dès le premier jour. A l'inverse, un teint brouillé ou une malicieuse éruption de boutons vous rapellent à l'ordre après un excès de sucre, de fromage ou de saucisson ! Chez Atelier Nubio, on vous invite à explorer la Beauty food et à noter les nourritures qui font vibrer votre beauté (ou au contraire ne vous réussisent pas !) 

Vous êtes nombreuses à nous avoir partager qu'une bonne alimentation et des soins cosmétiques adaptés et clean ont certes amélioré mais pas résolu vos problématiques peau - souvent liées à une inflammation (imperfections, acne, peau réactive & rougeurs, allergies, eczema). Il faut continuer l'aventure et vous intéresser à vos...intestins et plus particulièrement votre microbiote !

Atelier Nubio a investigué l'axe intestin-peau avant de lancer ses compléments "Microbiote & peau" - une sélection de souches probiotiques 

Quelles sont les fonctions du microbiote intestinal ? Comment évolue-t-il ? A quoi servent les probiotiques ? Comment peuvent-ils guérir, embellir et sublimer la peau naturellement ? Nous répondons à toutes vos questions dans ce guide !

 

Guide réalisé par l'équipe scientifique d'Atelier Nubio, menée par Gabrielle Rotger, co-fondatrice & ingénieure agronome et Anne-Lise Masson, pharmacienne.

 

Qu'est-ce que le microbiote ?

Le microbiote correspond à un ensemble de microorganismes non pathogènes (principalement des bactéries) qui colonisent un ecosystème donné. Ces microorganismes présents dans notre corps sont bénéfiques pour notre santé. Il existe plusieurs types de microbiotes au sein du corps humain (peau, vagin, intestin…), le plus étudié est le microbiote intestinal.

 

Quelles sont les fonctions du microbiote dans notre corps ?

La microbiote assure le bon fonctionnement du métabolisme (nous maintenir vivant et en bonne santé !): 

1-  Le microbiote exclut les agents pathogènes i.e les "mauvaises bactéries" nuisibles à notre vitalité. Les microorganismes du microbiote entrent en compétition avec des agents néfastes pour la santé (par exemple, les bactéries pathogènes provenant de l'environnement ou alimentation ou les xénobiotiques ou substances toxiques). Nos "bonnes bactéries" vont se multiplier, prendre de la place et combattre les bactéries pathogènes.  

2-  Il est garant de l'étanchéité de la barrière de l’intestin. Le microbiote assure la synthèse de mucus et de protéines qui empêchent l’intrusion de corps étrangers (ex : métaux lourds)

3-  Il stimule notre système immunitaire de façon permanente, renforçant ainsi nos défenses naturelles.

4-  Le microbiote joue aussi un rôle important dans la digestion et l'assimilation des aliments. Il snthétise des vitamines (vitamines B9, B12 et vitamine K) essentielles au bon fonctionnement de l'organisme. Le microbiote peut aussi dégrader des protéines et fermenter des fibres, produisant alors des molécules utiles pour différentes fonctions de l’organisme, comme des molécules sources d’énergie.  

 

Quand et/ou comment acquiert-on son microbiote ?

Le microbiote se met en place dès la naissance, pendant l’accouchement par voie basse lors du contact avec le microbiote vaginal de la mère, et par le contact avec les microorganismes présents dans son environnement (par exemple les enfants nés par césarienne sont colonisés par le microbiote des mains des soignants/peau de la mère, très différent et plus pauvre que le microbiote vaginal de la mère). 

Le développement du microbiote se poursuit par l’alimentation, l'environnement extérieur et peut être altéré par certains médicaments comme les antiobiotiques.

 

Notre microbiote évolue-t-il tout au long de la vie ?

Pendant l’enfance, le microbiote se construit progressivement jusqu’à atteindre une certaine stabilité à l’âge adulte.

Une fois cette stabilité atteinte, le microbiote est toujours susceptible d’évoluer en fonction du mode de vie de chacun. En effet, l’environnement, le sport, l’alimentation, la pollution, le stress, les médicaments, les maladies chroniques, les décalages horaires ou variations du sommeil etc peuvent entraîner un déséquilibre du microbiote (appelé dysbiose) ou au contraire le consolider et le renforcer.

 

Qu’est-ce qu'un “bon” microbiote ?

Un bon microbiote peut se définir comme un microbiote riche, dans lequel les “bonnes bactéries” sont variées et ont proliféré - elles sont en surnombre par rapport aux “mauvaises bactéries”.

La diversité bactérienne est en général le signe d’un microbiote en bonne santé. La liste des souches connues et identifiées ne cessent de croître et leurs différentes actions sont progressivement en train d’être décryptées.

En fonction de la pathologie ou des susceptibilités génétiques ou environemmentales un type de microbiote donné sera plus stables ou réparateur que d’autres. 

 

Comment savoir si notre microbiote est déséquilibré ?

Comme le microbiote participe à différentes fonctions du corps, plusieurs symptômes peuvent être le signe d’un déséquilibre du microbiote.

Par exemple, des troubles digestifs et/ou inflammations cutanées (type acné, eczema, allergies) peuvent être le signe d’un microbiote déséquilibré. Le microbiote intestinal exerce un rôle local, sur le tube digestif, et donc la longueur du transit et la digestion mais aussi sur la peau ou encore sur le cerveau.

 

Comment prendre soin de son microbiote ? 

Prendre soin de son microbiote intestinal passe avant tout par l’alimentation :

✓ Eviter les aliments transformés (ou contenant des conservateurs et colorants) pourvoyeurs d’inflammation (tout paerticulièrement les produits anilaux transformés comme la charcuterie ou les biscuits/pâtisseries).

✓ Manger des aliments fermentés (source de probiotiques) et des aliments riches en fibres prébiotiques (pour nourrir le microbiote) : artichaut, poireau, asperges, bananes, oignons, topinambour, chicorée , céréales semi complète ou complètes.

✓ Absorber une richesse et diversité des fibres (plus de 30 légumes/fruits différents par semaine). Le guide Beauty Food à télécharger aborde les grands principes de la nutrition et de nombreuses idées de recettes vertueuses pour votre microbiote.

✓ Réduire la part des carbohydrates (sucres rapides et lents, céréales raffinées/blanches) dans l'apport calorique quotidien

Un mode de vie sain participe aussi à une bonne santé du microbiote : réduire le stress, ne pas fumer, éviter l’alcool, pratiquer une activité sportive, sortir dans la nature, normaliser le rythme veille-sommeil, éviter les antibiotiques à répétition lorsque c'est possible (qui détruisent temporairement la flore intestinale).  

Pour prendre soin du microbiote cutané : éviter les produits agressifs pour la peau (souvent pH trop basique) et privilégier les formulations naturelles.

 

Que sont les probiotiques ? A quoi servent-ils ?

Un déséquilibre du microbiote intestinal se traduit par une présence trop importante de microorganismes pathogènes (“mauvaises bactéries”) responsables de différents troubles de la digestion et de la peau : apparition d’inflammations, d’imperfections, de rougeurs, de petits boutons etc.

Les probiotiques sont des microorganismes. Ils permettent de rééquilibrer le microbiote (cutané et/ou intestinal). Il existe de nombreuses souches qui ont déjà montré leurs effets bénéfiques.

Il est préférable de les prendre en cures interrompues, en observant une pause tous les trois mois. Les probiotiques administrés en continu peuvent faire dévier la composition globale de microbiote de façon non bénéfique. Chaque souche doit être adaptée et testée pour son effet sur telle ou telle pathologie. Atelier Nubio a sélectionné des souches étudiées pour leurs bienfaits sur la peau.

 

Quelle est la différence entre les probiotiques que l’on peut ingérer et ceux que l’on applique sur la peau ?

Les probiotiques que l’on peut ingérer sont des microorganismes vivants. Ils ont la capacité de se multiplier et de rééquilibrer le microbiote intestinal.

Les probiotiques que l’on peut trouver dans les produits cosmétiques sont des microorganismes non vivants. Ils vont stimuler le système immunitaire et combattre des agents pathogènes afin de rééquilibrer le microbiote cutané.

 

Comment les probiotiques peuvent-ils agir sur la peau ?

Le microbiote intestinal a un impact sur l'état de la peau : s'il est déséquilibré, les effets de l’inflammation se répercutent de façon visible sur la peau (poussée d’acnée, peau hyper sensible, allergies).  Des problématiques comme l’acné peuvent être atténuées par l’utilisation de probiotiques au niveau intestinal. 

En rééquilibrant le microbiote, les probiotiques régulent progressivement les inflammations de la peau. Les probiotiques peuvent aussi agir sur la peau en application locale (cosmétiques).

 

Comment les probiotiques peuvent-ils agir sur la digestion ?

Au niveau intestinal, les probiotiques réduisent l’inflammation, participent à l’absorption de certains nutriments et à la digestion de certains aliments. Ainsi, les ballonnements, constipation, troubles du transit ou même certaines maladies inflammatoires du tube digestif peuvent être atténués par l’ingestion de probiotiques adaptés. 

 

Quel est le lien entre la qualité du microbiote intestinal et la beauté de la peau ? 

De nombreux problèmes cutanés sont liés à des phénomènes d’inflammation (acné, eczema, psoriasis etc.). L’inflammation est un mécanisme de défense se traduisant par une réaction du système immunitaire suite à une agression. Le microbiote intestinal agit sur le système immunitaire et de ce fait joue indirectement un rôle dans les phénomènes d’inflammation. 

En équilibrant le microbiote intestinal, les phénomènes inflammatoires peuvent se réguler (et notamment diminuer) et apaiser des problématiques de peaux de type inflammatoire.

Le microbiote cutané a aussi un rôle important dans certaines problématiques cutanées (acné, dermatite atopique etc). En effet, un microbiote cutané déséquilibré laisse le champ libre à des bactéries pathogènes pour venir coloniser la peau et causer certaines problématiques cutanées inflammatoires.

Attention : Ces conseils ne sont pas une ordonnance. Ils sont complémentaire d’un diagnostic et suivi médical. Ces conseils ont pour objectif de vous aider à trouver la bonne routine in & out pour améliorer l’état de votre peau et votre vitalité globale. Tous les éléments de ce programme agissent en synergie pour des résultats optimaux. Si votre médecin traitant vous a prescrit des médicaments, lui seul peut modifier son ordonnance. Ne jamais abandonner un traitement en cours sans avis préalable de votre médecin traitant.