Magazine

Ma première cure detox #day2

par Gaëlle DAANEN | 2017-01-23 | Atelier Nubio | | Share on Facebook

Plus motivée que jamais, Gaëlle partage son deuxième jour de cure Detox.

Deuxième jour de « Corporate Detox » pour les filles de Nubio. Après la cure Nouveau départ (« Ma première cure detox day#1), je continue ma découverte avec une Cure Intense, une cure composée majoritairement de jus verts, contenant peu de fruits, qui convient davantage aux initiés.

7:00. Après m’être levée au rythme de Skinny Love de Bon Iver, je prends conscience d’un fait : à ma grande surprise je n’ai pas faim. J’ai pourtant pour habitude d’avoir faim en me réveillant. J’en profite donc pour prendre mon temps pour me préparer et je débouche mon jus Alcalin qu’une fois dans les transports. Parmi tous les jus verts c’est mon favori ! Son léger goût anisé dû au fenouil apporte une vraie fraîcheur et sa texture très liquide est parfaite pour le matin.

10:30. “And soon you’ll forget everything you’re supposed to need” nous chantent au bon moment Revolver dans Luke, Mike and John. En buvant mon Régénérant je me fais exactement la même réflexion. Bien-sûr il est nécessaire de manger des aliments solides, mais je n’en ai pas vraiment besoin pendant la cure.

13:00. Comme la veille, je profite de mon jus Protéiné en écoutant Home, d’Edward Sharpe and the Magnetic Zero. Il est étonnant de voir avec quelle rapidité je m’habitue à ne manger que liquide. Cela me parait presque normal de sortir ma bouteille de jus pour déjeuner. Je l’ai tout de même accompagnée d’une petite Paleo Bar pour bien attaquer l’après-midi.

19:00. Ce soir, je retrouve des amies pour le dîner. It’s Time, d’Imagine Dragons. Je n’ai pas bu mon jus Immunité censé accompagner la fin d’après-midi car je n’en ai pas ressenti le besoin (une preuve supplémentaire de la partie psychologique de la sensation de faim), il me servira donc de repas. Elles ont la gentillesse d’avoir prévu de la soupe pour que je puisse boire mon jus sans trop de tentations extérieures. Moi qui adore le pain et les yaourts, je n’en avais même pas envie ce soir et je n’y ai pas touché. A savoir quand même que la vie sociale n’est pas forcément évidente à entretenir pendant les jours de cure à moins d’initier tous ses amis pour pouvoir partager l’expérience et se soutenir !

22:00. Je finis ma journée en buvant mon lait d’amande et cajou au son de The Greatest, de Sia. Pour être honnête, je suis assez fière d’avoir réussi à tenir les 2 jours ! Je pensais que ce serait bien plus difficile de se contenter de liquide. Finalement c’est une expérience qui, en plus des effets positifs sur l’organisme (je me sens plus légère et j’ai moins envie de sucre, une première !), a des effets sur notre perception de l’acte de manger. J’ai notamment pleinement pris conscience de ma gourmandise. Je pense que je mange régulièrement par envie de manger plus que par réel besoin et cette surdose souvent sucrée crée la dépendance alors qu’il est assez simple de mettre en place des cures tous les mois pour réguler notre organisme et ressentir une vraie amélioration. Petits plus, j’ai gagné du temps en ne me préoccupant pas des repas et même si ce n’était pas mon objectif principal, j’ai perdu 1kg pendant ces 2 jours, ça fait toujours plaisir ! Il ne me reste plus qu’à programmer dans mon agenda ma prochaine cure !

Musique :

Pour écouter notre playlist sur Spotify, cliquez ici !

  1. Skinny Love, Bon Iver
  2. Luke, Mike and John, Revolver
  3. Home, Edward Sharpe and the Magnetic Zero
  4. It’s time, Imagine Dragons
  5. The Greatest, Sia