Magazine

COFFEE OR NOT COFFEE ?

par Claire Nouy | 2014-07-14 | We love food |
|

Apprécié pour son goût et ses vertus stimulantes, le café est l'objet de nombreuses études dont les conclusions diffèrent.

Apprécié pour son goût et ses vertus stimulantes, le café est l'objet de nombreuses études dont les conclusions diffèrent. Petit panorama des bienfaits et risques du café - et alternatives "cafeine free". Article de Marion Thellier, naturopathe.

Le café fumant fait partie du rituel matinal de la majorité des Français.

En effet, cette boisson réconfortante et stimulante a de nombreux atouts. Elle améliore la concentration, aide à lutter contre la fatigue et contient de nombreux anti-oxydants. Une récente étude a même démontré que le risque de diabète de type 2 était moins important chez les personnes consommant du café chaque jour. Le café ravit aussi les papilles des amateurs, en dénote le succès des coffee bars parisiens...

Réduire sa consommation de café
Le café est un excitant (comme le thé, alcool, tabac...). Il stimule sur commande nos surrénales (petites centrales énergétiques du corps), les empêchant de s’autoréguler, camouflant une fatigue chronique, rendant le sommeil moins récupérateur, et augmentant les symptômes de la dystonie neurovégétative, plus communément appelée énergie en dents de scie. Plus nous buvons de café et plus nous sommes fatigués et stressés. Teint terne, peau desséchée, yeux cernés sont les signes d'une consommation excessive de café.

Si vous pensez «café» dès le réveil, après le déjeuner, à chaque pause et si le paquet de café terminé rime avec maux de tête et fébrilité, il convient de réduire votre consommation de café.

Free from caféine !
Voici les étapes afin de réduire sa consommation de café tout en douceur et apprécier encore plus un très bon café de temps en temps.
1- Diminuer sa consommation de café par deux
Si vous consommiez 4 cafés par jour, passez à 2. C’est un bon début pour les gros consommateurs de café !

2- Commencer à consommer des boissons alternatives au café
On privilégie des boissons stimulantes sans caféine ou théine, pour éviter l’effet «down» qui suit (voir plus bas les «5 alternatives au café»).

3. Se régénérer par l’alimentation vivante
Evitez les aliments industriels, le sucre, les édulcorants, les mauvaises graisses, et augmentez votre consommation de légumes verts, de fruits, de cru...

4. Entretenir sa vitalité par des moyens naturels
Une bonne nuit de sommeil, une séance de sport, une balade dans la nature sont autant de moyens de conserver votre énergie naturellement.

5. Apprendre à gérer son stress
Le stress vous épuise et vous donne d’autant plus envie de consommer du café et autres excitants. Ce cercle vicieux peut être enrayé via les méthodes de relaxation naturelles. Une séance de yoga, 10 minutes de méditation chaque matin, un bon massage, et si besoin des remèdes tels que le macérât de bourgeons de figuier (gemmothérapie), ou encore des extraits de plantes relaxantes comme la valériane peuvent vous aider*.

6. Compenser les envies de café grâce à l’aromathérapie
Respirer une huile essentielle (eucalyptus, lavande vraie, citron, etc.) quand l’envie se fait sentir est un moyen simple et efficace de lutter contre l’appel de la tasse de café.

*Vous trouverez ces produits dans la plupart des magasins bio.

*Bonus*
Cinq alternatives santé au café
Il existe de délicieuses alternatives au café, qui apportent diversité et vitalité tout au long de la journée.

1. Jus d’herbe de blé ou d’orge
S’il est toujours préférable de le consommer fraichement pressé à froid, vous le trouverez aussi sous forme déshydratée dans la plupart des magasins bio. Un jus vert vous apportera une bonne énergie, bien plus durable qu’un café.

2. Eau chaude citronnée au gingembre
Consommer une tasse d’eau tiède additionnée de quelques gouttes de jus de citron fraichement pressé permet à votre foie et votre système digestif de se réveiller, et vous donne un bon coup de boost.

On peut y ajouter quelques lamelles de gingembre ou quelques gouttes de jus de gingembre frais. Le gingembre réchauffe, fait circuler, et lutte contre la nausée, ce qui arrive fréquemment lorsqu’on diminue sa consommation de café.

3. Maté
Le maté est une boisson sud américaine riche en vitamines A, B1, B2, C et K, en fer, phosphore et magnésium. C’est une excellente source d’antioxydants et de minéraux.

Cette plante est connue pour ses vertus tonifiantes, énergisantes, amincissantes, notamment parce qu’elle contient... de la caféine!

Attention, si les vertus du maté en font une boisson très intéressante du point de vue nutritionnel, sa teneur en caféine se rapproche sensiblement de celle du café.

On peut donc s’en servir pour se désaccoutumer du café petit à petit, en la consommant avec modération et loin du coucher.

4. Infusion de fleurs d’hibiscus
L’infusion de fleurs d’hibiscus est consommée depuis l’Antiquité par les Egyptiens. Cette boisson rouge vif est connue pour ses vertus diurétiques, adoucissantes du système digestif, antioxydantes, anti-hypertensives et protectrices du système cardiovasculaire. Très riche en vitamines C et A, l’hibiscus est un bon stimulant pour lutter contre la fatigue.

Recette: faire infuser 3-4 fleurs séchées d’hibiscus pour une tasse, pendant 5 à 10 minutes, selon l’intensité recherchée. A boire chaud ou froid.

L’hibiscus se marie très bien avec le gingembre.

5. Rooibos
Si on l’appelle souvent «thé rouge», cette infusion ne s'apparente pas à un thé puisqu’elle provient d’un arbre de la famille des acacias qui pousse en Afrique du Sud. Cette boisson peut être bue du matin au soir puisqu’elle donne de l’énergie le matin, et aide à se relaxer et à mieux dormir le soir. Un vrai allié du système nerveux.