Magazine

Obsession Calcium

par Claire Andreewitch | 2016-11-03 | We love food | | Share on Facebook

Le lait de vache est-il essentiel pour obtenir notre dose de calcium ?

Par Claire Andreewitch

Je viens du pays du lait ! En Suède, beaucoup d’adultes en consomment à table...Quand on sait que les pays scandinaves (avec les États-Unis) ont le taux le plus élevé d’ostéoporose et sont les plus gros consommateurs de produits laitiers, on peut se poser la question sur le vieux dictat qui nous impose de manger des produits laitiers pour avoir des os forts ! J’ai moi-même arrêté le lait il y a longtemps déjà, et mange rarement de produits laitiers. Pourtant, je n’ai jamais été carencée en calcium.


Il faut savoir qu’au- delà de 2-3 ans nous ne sommes pas programmés pour digérer le lactose que contient le lait de vache. Nous ne sommes pas munis d’enzymes pour bien digérer ces protéines très complexes. Or, une mauvaise digestion rime avec troubles de santé. Le lait est non seulement hyper protéiné (trop pour l’homme), mais contient de puissantes hormones de croissance, faites pour nourrir et faire grandir un veau qui pèsera 200 kg à 6 mois...Imaginez les dégâts pour un humain dopé au lait de vache ! Le lait maternel est le seul lait "animal" qui nous convienne, celui des autres espèces n'est tout bonnement pas fait pour nous ! Les produits laitiers sont congestionnants, créent un surplus de mucus (bonjour les sinusites, otites, bronchites), acidifient l’organisme et affaiblissent le système immunitaire. Qui dit acidification, dit déminéralisation et décalcification. Le corps essaie de neutraliser l’acide en utilisant les minéraux des os pour alcaliniser et rétablir l’équilibre acido-basique de l’organisme.

 
Pour le bon apport en calcium, le lait n’est simplement pas la bonne solution. Pour avoir un bon apport en calcium il faut éviter l’acidose du corps, or les produits laitiers sont très acidifiants. Le lait affaiblit également la parathyroïde, glande responsable de l’utilisation du calcium. De plus, nous consommons surtout des produits laitiers pasteurisés et par cette transformation le calcium est encore moins disponible pour l’organisme. Sachant que le lait est précurseur de maladies auto-immunes et neurodégénératives, il n’est certainement pas l’aliment santé que veut nous faire croire l’industrie agroalimentaire et tout particulièrement le lobby du lait.

 
C’est par une hygiène de vie alcalinisante que nous préservons nos minéraux : cela inclut la consommation des aliments frais et entiers (non transformés), il faut également éviter la viande rouge, le sucre, le café, le tabac, l’alcool, les médicaments et gérer son stress, dormir suffisamment, faire une activité physique, aimer et rire…. Bref, prendre soin de soi. C’est la clé pour éviter l’acidose, et le bon taux en minéraux suivra.

Les meilleures sources de calcium sont issues du monde végétal, par exemple :
Amandes, algues, l’ortie, roquette, graine de lin, chia, haricots noir, le brocoli, pois chiches, noix de brésil, choux kale, lentilles, quinoa, graines de tournesol, graines de sésame et le tahin, tofu, ail, persil etc.

Et n’oublions pas les bonnes alternatives au lait, si délicieux et nutritives :
 
-               Boissons végétales : amande, noisette, coco, riz, avoine etc. Les choisir le plus pures possible et bio (comme le lait d'amandes frais Nubio), ou les fabriquer vous-même (plein de tutos sur YouTube, c’est très simple)!

-               Yaourts à base de lait de coco, chanvre ou de soja, ou encore les fabriquer vous-même à base d’oléagineux.

-               Des fromages végétaux à la place du fromage, à base de noix de cajou ou je remplace simplement par des succulentes crèmes type houmous, guacamole, tapenade. (Une recette fromage végétal ici)

 

En savoir plus :

Le lait : superaliment ou poison ?

Êtes vous trop acide ? En savoir plus sur l'équilibra acido-basique du corps.