Magazine

Obsession Protéines

par Nadine Andreewitch | 2016-09-29 | We love food |
|

Peur de manquer de protéines ? C'est l'une des préoccupations principales des (wannabe) végétariens.

Par Nadine Andreewitch

En formation naturopathie, j’ai appris une chose très intéressante : l’homme est par nature frugivore ! Physiologiquement, notre corps n’est pas fait pour digérer la viande, et certainement pas tous les jours. Et cela, mon corps l’avait bien compris avant de le lire dans un livre. Nos ancêtres n’en mangeaient d’ailleurs que lorsque l’occasion se présentait, et c’était de la viande fraiche, non transformée ni bourrées de substances chimiques nocives pour l’humain…La base de l’alimentation de nos ancêtres était végétale, et nous savons bien aujourd’hui que c’est avec ce type d’alimentation que nous nous portons le mieux. Diminuer les aliments de source animale en général est une bonne idée pour la santé (et pour la planète). Mais nos protéines alors ?

Depuis des années, je mange 70% végane (parfois poisson, œuf, un yaourt), donc les gens m’interrogent souvent sur mes sources de protéines pour les repas végétaux. Il y a aujourd’hui une sorte d’hystérie autour des protéines, mais on devrait plutôt s’interroger sur notre apport en légumes et fruits frais ! Les carences en protéines sont plutôt rares, mais les carences en micronutriments très fréquentes. Au contraire, il y a souvent un excès de protéines dans nos assiettes et les conséquences ont des répercussions nocives pour notre santé. Trop de protéines créent un excès d’urée et d’acide urique dans le corps, surchargeant les reins et le foie, qui ont du mal à éliminer les excès efficacement. Le corps s’acidifie et devient un terrain qui favorise divers maux et maladies. L’excès fatigue l’organisme et le rends vulnérable, alors attention aux régimes hyper-protéinés !

Comme avec tout dans la vie on vise l’équilibre dans notre apport en protéines. Ni trop mais ni trop peu non plus ! En fonction de votre âge, sexe, poids et activité physique la recommandation en protéines varie. Si vous êtes sportif(ve), votre corps réclamera clairement plus de protéines que si vous êtes sédentaire. De façon général pour un adulte, on conseille un apport d’environ 50g/ jour pour les femmes et 60g/jour pour les hommes.

Quand on se tourne vers une alimentation plus « green », de nombreuses alternatives protéinées de qualité existent. Et si on mange équilibré et varié, on atteint largement sa dose journalière. Pour vous donner une idée : une petite poignée d’amandes en contiennent déjà 6 grammes, une portion de lentilles autour de 8-10 grammes, et une portion de tofu autour de 8 grammes. Pour un apport optimal (apport en acides aminés essentiels complets) on combine régulièrement des légumineuses avec des céréales (ex : pois chiches /riz complet, lentilles corail /boulgour etc). Le quinoa et le sarrasin sont des « pseudo –céréales » contenant les 8 acides aminés essentiels et sont délicieuses dans de nombreuses préparations !

Voici quelques bonnes sources de protéines végétales qui sont des précieuses alliées santé car denses en nutriments essentiels. Pour une valeur en protéines plus élevée et une meilleure assimilation pensez à faire germer vos légumineuses et graines ! Surtout, n’oubliez pas de varier vos plaisirs pour un maximum de bénéfices nutritionnels.

Oléagineux (amande, noix, cajou, noix de brésil)

Légumineuses (lentilles, pois chiches, haricots)

Céréales (quinoa, sarrasin, riz, épeautre)

Graines (chanvre, chia, lin, tournesol, sésame)

Algues (spirulina , chlorella, klamath, wakame)

Soja (tempeh, tofu, miso)

 

En savoir plus :

Le lait : superaliment ou poison ?