Magazine

Marie - Ma Sugar Detox

par Gaëlle DAANEN | 2017-02-07 | We love food |
|

Tout juste diplômée d'école de commerce, Marie nous partage son expérience de Sugar Detox

Marie est une jeune diplômée d’école de commerce de 23 ans. Elle adore manger dans des bols, prendre des photos, réfléchir à ses prochains voyages et lire des romans anglophones. La petite brune qui voyage déjà en parcourant les rayons de la Fnac, c’est bien elle. Soucieuse de son bien-être, elle nous raconte sa "Sugar Detox".

Pourquoi une "Sugar Detox" ... Lors de mon échange au Canada, j’ai remarqué que beaucoup de produits assez simples me paraissaient de prime abord bourrés de sucres cachés, et en regardant les étiquettes, cela s’est plus que confirmé. Le but de ma "Sugar Detox" était de mettre en place une alimentation composée essentiellement de produits naturels, non transformés. Si de surcroît cela pouvait améliorer mes problèmes de peau et me donner plus d’énergie, j’étais preneuse ! Ma "Sugar Detox" a duré 6 mois. Je m’y suis totalement tenue lorsque je la suivais … même quand mes proches ne comprenaient pas !

J'ai retiré ... Tous les produits facilement identifiables comme étant des bombes de sucre industriel (confiture, biscuits …). J’ai aussi remarqué que beaucoup de produits contenaient du sucre ajouté sans raison apparente : sauce tomate, yaourts… Le plus dur a été d’abandonner les muffins anglais / pains en tout genre (si la bonne baguette traditionnelle ne contient pas de sucre, ce n'est pas le cas des produits du rayon "petits déjeuners" au Canada…). J'ai toutefois gardé les fruits dans mon alimentation malgré leur apport en sucre naturel. Je surveillais simplement leur provenance.

Les effets ressentis ... J’ai perdu environ 4 kilos en 5 mois à la suite de cette detox, sans m’en rendre compte puisque je n’avais accès à aucune balance ! J’étais plus active qu’auparavant mais cette detox était avant tout un réel mode de vie au quotidien. Au bout de quelques semaines, la seule idée du sucre pouvait m’écœurer ! C’est fou de voir à quel point il est possible de changer ses habitudes. Je me sentais aussi moins fatiguée et plus concentrée et les effets sur ma peau étaient visibles, j'avais un vrai teint de poupée !

Le plus difficile ... Le temps passé à lire les étiquettes dans les rayons ! Je ne pensais pas devoir vérifier autant de produits. Mais une fois cette étape d’identification des produits sucrés/non sucrés, les courses se faisaient rapidement. J’ajouterais aussi la justification permanente auprès de mes proches, et un moment de légère bascule dans l’obsession (je refusais le moindre gramme de sucre, le moindre écart… j’ai vite compris qu’il était plus sain de prendre un peu de recul !).

Ma vie sociale ... « Allez, tu vas bien prendre un peu de crumble quand même ! J’ai même mis du sirop d’érable, c’est du sucre naturel ». Je devais très souvent me justifier, expliquer ma démarche qui était souvent incomprise, surtout que je n’avais pas de kilos à perdre, d’acné etc, je voulais simplement manger des produits les plus naturels possibles (je m’autorisais donc quand même un peu de miel ou de le sirop d’érable, …) même si cela me privait de certains produits que j’aimais.

Ce que tu en retires ... Je pense que la "Sugar Detox" permet de prendre conscience de la quantité de sucres cachés dans les produits du quotidien. Personnellement je ne la suis plus au sens strict, mais je fais toujours très attention à la composition des produits que j’achète. Le sucre fait à nouveau partie de mon alimentation mais en quantité très raisonnable, je n'ai plus d'envies irrépressibles de produits sucrés. 

Et maintenant ... Je ne suis plus de régime particulier, je n’en ressens pas le besoin, et je pense qu’une bonne hygiène de vie générale est censée stabiliser ma forme. En revanche, je ne mange plus de viande depuis 6 mois, davantage par goût que par conviction, et je m’en porte très bien ! Par contre, je raffole toujours du poisson, ce qui me permet de conserver un apport en protéines animales.

Ma recette secrète ... Un bon footing pour décompresser.