Vive l'orgasme ! Pourquoi et comment l'atteindre ?

Une vague de sensations qui monte et nous submerge, une chaleur qui envahit le corps des pieds à la tête, des spasmes incontrôlables, mais ô combien agréables du bassin…

 

Au delà du plaisir intense qu’il procure sur le moment, cet état orgasmique court mais intense a des bienfaits à plus long terme sur l’organisme comme sur le mental. On vous explique pourquoi on devrait toutes s’en donner, sans modération.

 

 

L'orgasme féminin, c'est quoi ?  

 

On ne pense pas à le rationnaliser sur l’instant, mais sachez que l’orgasme, bien qu’assez court, se déroule en 3 phases distinctes :

 

L'intensité croissante du désir sexuel avec des modifications physiques telles que le gonflement du clitoris et des lèvres, le durcissement des seins, une accélération du rythme cardiaque et de la respiration, une sensation de chaleur, un rosissement de la peau...

 

2° S’ensuit sorte de seuil durant lequel les sensations restent intenses, mais le cœur et le souffle ralentissent.

 

3° L’orgasme à proprement parler est marqué par le déclenchement incontrôlable, durant quelques secondes, de contractions des muscles du vagin et du périnée.

 

 

Vaginal ou clitoridien ? Mettons fin au mythe !

 

Le clitoris, bien plus que le vagin, joue un rôle absolument central dans l’atteinte de l’orgasme. Comme le rappelle le Dr Jen Gunter, gynécologue, dans son ouvrage « La Bible du vagin » (FIRST Editions) : "1/3 des femmes seulement atteindraient l’orgasme grâce à la seule pénétration (c’est-à-dire sans les mains), par le seul effet des poussées du pénis ou autre objet similaire". Ce qui se passe ? Les IRM montrent que le clitoris est alors comprimé par le pénis, ce qui explique ce type de jouissance, assez rare.


En fait, l’orgasme peut être atteint de différentes façons du moment qu’on provoque un engorgement sanguin au niveau du clitoris. Caresses externes ou internes, stimulation des mamelons sont autant de moyens d’atteindre le plaisir suprême. Pour cette spécialiste des questions de santé féminine, il est préférable de se débarrasser définitivement des expressions « orgasme vaginal » ou « point G » qui ne correspondent à rien

 

 

Quelques chiffres pour se repérer : 

 

  • 80 % des femmes disent parvenir à l’orgasme grâce à la stimulation du clitoris pendant la masturbation ou l’amour*.

 

  • 86% des lesbiennes disent atteindre toujours ou presque toujours l’orgasme, contre 65% des hétérosexuelles**.

 

  • Les femmes mettent plus de temps que les hommes à l’atteindre, dix à vingt minutes parfois*.

 

  • Seulement 40-60% des femmes se masturbent, contre 95-99% des hommes***.

 

*in « Le Microbiote vaginal : la révolution rose », de Dr Jean-Marc Bohbot et la journaliste Rica Etienne, édition Marabout.

**in « La Bible du vagin », Dr Jen Gunter, FIRST Editions

***Sondage LELO – Juin 2021

 

 

Les nombreux bienfaits de l'orgasme 

 

  •  Sur le plan neurochimique : un profond sentiment de bien-être 

Au niveau physiologique, un rapport sexuel à deux ou tout simplement un rapport sexuel que l’on s’offre soi-même est « un cocktail d’hormones de plaisir – testostérone, endorphines, œstrogènes, dopamine – et durant l’orgasme, ocytocine. C’est l’expression de ce que nous appelons communément « la libido », indique Maud Renard dans son ouvrage « Habiter son utérus » (Tana éditions). […] Ce sont des élans d’énergie dans le corps qui vont dispenser un peu partout dans nos muscles et à notre cerveau des informations agréables. Les endorphines, par exemple, réduisent les douleurs dans le corps, la dopamine génère la joie et la créativité ; l’ocytocine, quant à elle, envoie un message de confiance. »

 

  • Sur le plan mental : un moment de pleine présence 

Échange avec un partenaire ou masturbation, cela reste une interaction avec l’autre ou avec soi-même. « Cet échange d’énergie est aussi une manière de vivre sa sexualité en conscience et en présence : en sentant les hormones nous enivrer petit à petit, nous restons dans le moment présent, décrit Maud Renard. Au-delà de la relation sexuelle, cet échange d’énergie nourrit tout notre être tant sur le plan physique qu’émotionnel et énergétique. » Aussi bien, voire mieux que la méditation et l’atteinte du mode Alpha pour lâcher prise face aux stress du quotidien.

 

  • Sur le plan physique : une meilleure santé 

L’orgasme a des effets anti-inflammatoires et donc anti-âge, et améliore la circulation sanguine. Il engendre aussi la sécrétion d’une autre hormone : la dehydroepiandrosterone (DHEA), qui a un effet antivieillissement sur les muscles et les os.
Sans compter que faire l’amour permet aussi de brûler des calories au même titre qu’une activité modérée comme la marche rapide.

Enfin, la sensation de bien-être qui survient juste après favorise un bon sommeil. D’un côté, l’ocytocine réduit le taux de cortisol, ce qui calme notre flux de pensées parasites avant de dormi. D’un autre, l’orgasme stimule également la production de mélatonine, l’hormone du sommeil.

Plus localement, le fait d’avoir une activité sexuelle régulière permet d’étirer et de stimuler doucement les tissus vaginaux. Et ça vaut aussi en solo : les vibromasseurs sont bénéfiques pour le périnée et le plancher pelvien puisqu’ils augmentent le flux sanguin et améliorent à la fois le tonus musculaire.

 

 

Comment atteindre l'orgasme seul ou en couple ? 

 

Quelques tips pour monter au 7ème ciel :

 

  • Échanger avec son partenaire sur ses fantasmes, ses désirs, les caresses qui nous plaisent. C’est la clé pour un plaisir partagé.

 

  • Faire du bruit : manifester son plaisir, excite le partenaire mais permet en plus d’avoir des orgasmes plus longs et plus forts selon une étude parue dans les « Archives of Sexual Behaviour ».

 

  • Se lever régulièrement. Lorsque l’on passe sa journée assise à un bureau, les muscles pelviens perdent en tonicité ce qui limite les contractions du vagin et du périnée. Or, un périnée musclé offre de meilleures sensations.

 

  • Boire de l’eau en quantité suffisante pour assurer une bonne hydratation du corps et une bonne lubrification intime.

 

  • Limiter les sources de stress qui inhibent la production d’ocytocine. On peut au contraire la booster par des câlins et des moments tendres à deux régulièrement.

 

  • Faire l’amour ou se caresser pendant les règles. Pour nombre d’entre nous, cette période est douloureuse et invite au repli. Pourtant, les orgasmes sont souvent plus forts à cette période où le taux de testostérone grimpe en flèche (plus d’infos sur notre article « Comment bien vivre sa libido à chaque phase du cycle»).

 

  • Lâcher prise : pas simple quand on est pris dans un quotidien chargé, avec un partenaire qui nous agace, des enfants qui nous fatiguent… mais c’est pourtant la clé pour laisser le plaisir nous envahir. Quelques exercices de respiration, un bain chaud pour se détendre, une méditation… Il est bon de déconnecter avant l’amour.

 

  • S’acheter un vibro. « La recherche a démontré que les femmes qui utilisent des accessoires érotiques ont des orgasmes plus facilement et fréquemment que les autres », affirme Dr Laurie Mintz, professeure de psychologie et thérapeute sexuelle diplômée.

 

  • S’offrir une retraite de quelques jours entre femmes pour apprendre à se connaître sur le plan intime, pratiquer la Kundalini et toutes sortes d’activités qui permettent de se connecter à soi et à son plaisir.

 

 

Avec ou sans orgasme, le principe de la sexualité intégrative 

 

Si certaines arrivent à atteindre l’orgasme très rapidement, de façon presque mécanique, d’autres n’y arrivent pas mais trouvent du plaisir par d’autres moyens, en activant leurs autres sens.

 

La sexualité intégrative consiste à « prendre plaisir avec ou sans orgasme, indique Maud Renard. Et pour trouver le plaisir, il faut aller ouvrir d’autres champs de possibles que celui de la sexualité génitale. Si les hormones favorisent la libido, le premier organe du désir est le cerveau. C’est lui qui doit se sentir disponible au plaisir. »

 

Les sensations de plaisir, quelles qu’elles soient, sont générées par les « hot spots » du cerveau, activés par le plaisir sexuel bien sûr, mais aussi par le plaisir qu’offre un bon repas, une musique qu’on aime ou un massage. A nous d’explorer cette formidable palette !

 


par Karine Couëdel | 2022-05-30

Jambes lourdes : on prend soin de nos gambettes !

Sensations de jambes lourdes ou douloureuses, pieds et chevilles gonflés, rétention d’eau, vaisseaux dilatés, crampes et fourmillements, cellulite ? La faute à l’insuffisance veineuse.

par Axelle Saint-Pé | 2021-12-01

Les bienfaits de l’acide hyaluronique sur la peau : l’actif star !

L’acide hyaluronique, c’est quoi ? Comment l’utiliser ? Découvrez tous les bienfaits de cette mystérieuse molécule sur notre peau.

par Axelle Saint-Pé | 2021-12-18

Probiotiques et acné : nos conseils pour retrouver une belle peau

Vous avez déjà tout tenté pour lutter contre l’acné, mais avez-vous pensé à regarder du côté des probiotiques et de votre santé intestinale ? Atelier Nubio vous explique tout !

par L'équipe Atelier Nubio | 2021-12-15

Les bienfaits du collagène à boire

Chez Atelier Nubio, on a une véritable beauty obsession : le collagène ! Sous forme de poudre, de stick ou encore de délicieux « bone broth », il est un allié de poids pour ralentir les effets du temps. On vous dit tout sur le collagène à boire et ses nombreux bienfaits !

par Jeanne Dréan | 2022-02-21

Comment prendre soin de sa peau en fonction de son cycle ?

Un épiderme qui tiraille ou devient un peu plus sensible, des boutons qui surviennent quelques jours avant les règles… Il n’y a pas que notre humeur qui subit les variations hormonales de notre cycle.

par Jeanne Dréan | 2022-02-11

Vive l'orgasme ! Pourquoi et comment l'atteindre ?

Une vague de sensations qui monte et nous submerge, une chaleur qui envahit le corps des pieds à la tête, des spasmes incontrôlables, mais ô combien agréables du bassin…