Comment bien vivre sa libido à chaque phase du cycle menstruel ?

Les différentes phases de notre cycle menstruel, jalonné de fortes variations hormonales, ont une réelle influence sur notre libido. En s’observant et en s’écoutant, il est possible d’anticiper ces mouvements et de les vivre avec bienveillance chaque mois, en vue d’une sexualité sereine et épanouie.

#

Pour cela, nous sommes allé chercher les conseils de Morgane Le Goff, yoga teacher et grande exploratrice du féminin sacré.

A chaque cycle, nous sommes régies par quatre mouvements hormonaux qui correspondent aux phases lunaires : 

1° La pré-ovulation = la lune ascendante

Sur le plan hormonal :

Dès le 1er jour des règles et jusqu’à l’ovulation, c’est la phase folliculaire ou ostrogénique. L’hormone FSH stimule une vingtaine de follicules contenant un chacun, qui grandissent peu à peu dans les ovaires en produisant des œstrogènes. Leur rôle : favoriser la nidation d’un éventuel embryon en construisant une muqueuse utérine épaisse et confortable. Protectrices de la femme, ces hormones favorisent le bon fonctionnement des os, du cœur, des vaisseaux, du métabolisme, de la peau, etc…

Sur le plan intime : 

En nous, il y a une Jeune Fille qui de demande qu’à pousser et à grandir. Le désir monte du ventre, puissant, et nous fait vivre une sexualité spontanée, pleine de fun et de rires. Durant cette période, on a plus tendance à s’adonner à des jeux de rôle ou l’on veut assouvir des envies qu’on s’interdisait jusqu’alors.

 

C’est le moment de… S’affirmer et de s’épanouir dans une sexualité 100% plaisir et lâcher -prise.

 

Dans notre assiette :

On mise sur les glucides complexes des céréales complètes, légumineuses et légumes racines, et les protéines végétales ou animales pour ralentir l’absorption des sucres et garantir à l’organisme une énergie constante et durable. 

 

2° L’ovulation = la pleine lune

Sur le plan hormonal : 

Une fois le niveau d’œstrogène suffisant, l’hypophyse envoie un pic de LH qui pousse l’ovocyte le plus mûr hors du follicule afin de devenir un ovule. Cette phase ne dure qu’une journée, autour de J14. Dès son arrivée dans l’une des trompes, il peut être fertilisé, et ce durant 3 ou 4 jours. A l’ovulation, on constate aussi un pic de testostérone produit par la glande surrénale et les ovaires. 

 

Sur le plan intime :


Dans cette phase sacrée, c’est la Déesse qui s’exprime en nous. Si la libido est forte, notre sexualité est finalement plus simple, plus tendre et complice. Ce qui se joue ? Même avec un moyen de contraception béton, l’enjeu de la fécondation reste présent dans l’inconscient profond. Le miracle de la vie peut se produire à cette période et cela donne une tout autre résonnance à nos ébats. 

 

C’est le moment de… Partager ses fantasmes avec authenticité pour vivre une sexualité en prise directe avec son cœur et ses émotions. 

 

Dans notre assiette :

Huîtres, fruits de mer, avoine, œufs, graines de courges… On fait le plein d’aliments riches en zinc pour sécréter un max de testostérone. 

 

3° La phase pré-menstruelle : la lune descendante

 

Sur le plan hormonal :


Sans fécondation, le follicule vide se transforme en corps jaune. Le cerveau sécrète alors de la progestérone jusqu’à l’arrivée des règles. Cette hormone est essentielle à notre humeur. Elle réduit l’inflammation, favorise un bon sommeil, calme le système nerveux et réduit le stress.

 

Sur le plan intime :


Survient alors l’Enchanteresse qui réfléchit à ses désirs et questionne son couple : « Que peut-on faire de mieux encore ? ». Cette phase de discernement est propice à une sexualité intense, passionnée où la séductrice en nous s’exprime avec toute sa spontanéité et se laisse aller à toutes les audaces. On éprouve alors tout son pouvoir à travers l’autre. 

Mais si l’on n’est pas ancrée, ni alignée, pendant cette période, tout peut cafouiller car l’équilibre des forces est plus difficile à trouver. 

 

C’est le moment de… Sortir de sa zone de confort pour donner à sa sexualité une nouvelle dimension, de surprises en découvertes. 

 

Dans notre assiette :

Pour favoriser la production de progestérone et limiter les effets du syndrome prémenstruel, on se blinde de graines de tournesol et sésame, de céréales complètes, viandes, œufs, champignons, avocats, légumineuses et légumes verts pour leur concentration en vitamines B. On n’oublie pas non plus l’apport en magnésium dans les légumes verts, le chocolat noir ou les amandes. 

 

4° La phases menstruelles : la nouvelle lune


Sur le plan hormonal :
Les niveaux d’œstrogènes et de progestérone sont au plus bas pendant toute la durée des règles. A l’inverse, un nouveau pic de testostérone survient à cette période. 

 

Sur le plan intime :
C’est l’ère de la Femme Sage ou de la Sorcière. Dans une sorte d’effondrement, notre paysage intime se dénude pour ne dévoiler que l’essentiel. Place à l’instinct et à l’intuition dans une sexualité mystique qui peut se révéler aussi chaotique qu’alchimique. A cette période, les orgasmes se révèlent particulièrement puissants. 

 

C’est le moment de… Sentir ce qui nous anime sexuellement et d’écouter son intuition qui est alors plus forte.

 

Dans notre assiette :

On met l’accent sur les fruits (3 par jour) et les légumes (6 à 8 par jour) répartis sur les 3 repas de la journée, C’est idéal pour se redonner de l’énergie. On privilégie les aliments riches en fer, vitamines B9 et B12 dans la viande et les légumes vert foncé et on accompagne cela de citron pour la vitamine C qui aide à l’assimilation du fer. Dans les poissons gras, graines de lin ou de chia, les omégas 3 anti-inflammatoires peuvent réduire les douleurs de règles.

 

Mémo :

Si l’on n’est pas très à l’aise avec les variations lunaires, on peut aussi rapprocher les phases hormonales des quatre saisons :

  • Le printemps = la phase pré-ovulatoire. Nous sommes alors pleines d'énergie ;
  • L’été = la phase ovulatoire. Nous sommes rayonnantes. 
  • L’automne = la phase prémenstruelle. On ressent le besoin de ralentir pour se questionner.
  • L’hiver = la phase menstruelle. On a besoin de calme pour revenir à l’essentiel.

 

Pour aller plus loin, Anne Bianchi, sexothérapeute et professeur de Yoga nous donne les clés d'une vie sexuelle épanouie.

 

 

Comment se (ré)harmoniser avec notre cycle féminin ? 

 

> Prendre 1 à 2 minutes par jour pour noter nos ressentis dans un carnet lunaire : l’état de notre libido, notre attente pour la journée, notre taux de créativité, notre sommeil…

Pour nous aider : « Le Journal de Mes Lunes », de Sophie Stellar (First Editions)

> Changements d’humeur, perte de désir… Accepter ce qui est au lieu de chercher à le résoudre. Avec patience et bienveillance, on se contente de déplacer ou corriger un ou deux éléments perturbateurs par cycle, pas plus. 

> Respirer en conscience, évoluer dans un environnement chargé d’ondes positives et s’offrir un bilan sanguin et un accompagnement par naturopathie pour s’assurer d’un bon fonctionnement hormonal. 

> Élever notre vitalité en nous nourrissant de lectures, de podcasts et d’activités qui nous font plaisir, surtout lors d’une ovulation ou d’une phase pré-menstruelle  difficiles.

> A écouter (en anglais) : Les podcasts de The Sakara Life sur l’équilibre hormonal, comment déverrouiller sa sexualité, assumer sa puissance sexuelle ou recharger sa libido

> Lire l'article du magazine : Et si on hackait notre cycle menstruel ?




par Jeanne Dréan | 2021-11-19

Comment bien vivre sa libido à chaque phase du cycle menstruel ?

Les différentes phases de notre cycle menstruel, jalonné de fortes variations hormonales, ont une réelle influence sur notre libido. En s’observant et en s’écoutant, il est possible d’anticiper ces mouvements et de les vivre avec bienveillance chaque mois, en vue d’une sexualité sereine et épanouie.

par Mélanie Mendelewitsch | 2021-05-11

Stress, rythme bouleversé : comment un retrouver un sommeil réparateur ?

Rythme quotidien perturbé, anxiété, lumière bleue - la qualité de notre sommeil est liée à de nombreux paramètres. Ouvrez-vous de nouvelles pistes et retrouvez (enfin) des nuits apaisées.

par Mélanie Mendelewitsch | 2021-03-20

Drainage lymphatique, mode d’emploi

Aliments drainants, massages manuels et brossage à sec: tour d’horizon des meilleurs alliés de notre lymphe.

par Mélanie Mendelewitsch | 2021-03-10

Keto diet, mode d’emploi

Ultra prisé des healthistas et omniprésent sur les réseaux sociaux, le régime cétogène est réputé pour ses bienfaits anti-inflammatoires, anti-fringales & anti-âge. Effet de mode ou vraie bonne idée ?

par Claire Nouy | 2021-03-06

Se defaire de son corps d'hiver

Chaque année, on savoure le début du printemps , on se laisse chatouiller par le soleil doux et charmer par les chants des oiseaux ragaillardis. On a aussi envie de se défaire de son corps d'hiver...

par Mélanie Mendelewitsch | 2021-02-26

Synchronisez-vous avec vos cycles

Et si on hackait (naturellement !) notre cycle menstruel ? La nutritionniste Américaine Alisa Vitti a imaginé le "cycle syncing", une méthode permettant de tirer le meilleur parti de nos variations hormonales.