Pourquoi doit-on chouchouter son microbiote intestinal ?

Ballonnements, irritations, troubles du transit, poussée d’acné, d’eczéma, peau hyper sensible, prise de poids, anxiété peuvent-être le signe d’un microbiote déséquilibré.

#

Le microbiote intestinal - aussi appelé flore intestinale, contribue à un bon état de santé général. Il a un un impact considérable sur la qualité de notre peau et la puissance de notre immunité. Ce n’est pas pour rien que le docteur Giulia Enders a intitulé son livre qui traite essentiellement du microbiote "Le charme discret de l’intestin".  J’ai mené l’enquête pour en savoir plus sur la vie de notre intestin au quotidien et vous explique comment rétablir l’équilibre. 

Tout d’abord de quoi parle-t-on quand on parle de microbiote intestinal ? 

Le microbiote c’est l’ensemble de milliards de micro-organismes et bonnes bactéries qui colonisent l’intestin. Il a un rôle de bouclier contre les bactéries pathogènes. Il fait aussi partie de notre système immunitaire en produisant des molécules anti-inflammatoires. Son rôle est de mieux en mieux connu et les chercheurs tentent aujourd’hui de comprendre les liens entre ses déséquilibres et certaines pathologies, en particulier parmi les maladies auto-immunes et inflammatoires. 

 

Quels sont les signes d’un microbiote déséquilibré ? 

Comme pour l’empreinte digitale, on a tous.tes un « capital » de bonnes bactéries qui nous est propre autant sur le plan qualitatif que quantitatif. Selon la constitution de notre microbiote, plusieurs symptômes peuvent être le signe de son déséquilibre : troubles digestifs, problèmes cutanés sont les plus fréquents. Mais l’intestin étant notre deuxième cerveau, un déséquilibre dans cette zone peut être la cause d’une anxiété, d’une prise de poids soudaine, d’une grande fatigue, d’une tendance à tomber souvent malade. Le déséquilibre du microbiote peut être causé par un traitement antibiotique, un stress trop important, une alimentation peu variée, trop riche et industrielle, une naissance par césarienne également puisque notre microbiote est influencé par le mode d’accouchement. 

En cas de crises intestinales aiguës, type diarrhées ou constipation importante, de syndrome de l’intestin irritable, de troubles fonctionnels comme une maladie de Crohn les médecins ou gastro-entérologues procèdent à une coproculture, prélèvements de selles qui permettent de quantifier le nombre de bactéries et leur variété. Depuis peu, dans une démarche de prévention, on peut, à nos frais, faire un état de notre microbiote, par le biais d’un test de son « ADN ». Ce test permet de dresser une cartographie précise de l’identification et de la répartition des bactéries qui le composent, détecte la présence ou non de « mauvaises » bactéries. Il n’a un intérêt que si ses résultats sont analysés par un professionnel de santé : médecin, nutritionniste, compétents pour établir un régime alimentaire adapté et le recours éventuel à des probiotiques à doses personnalisées. 

 

Comment prendre soin de son microbiote ?

 

La meilleure façon d’en prendre soin est simple et accessibles à tou.te.s puisqu’il s’agit de l’alimentation. 

Il faut : 

1/ Bannir les aliments transformés de façon industrielle ou contenant des conservateurs et des colorants. Ils manquent de vitamines, minéraux et fibres et sont remplis de mauvais gras, sel et surtout de beaucoup trop de sucre. 

2 / Privilégier les aliments peu transformés qui donnent un sentiment de satiété plus longtemps et font travailler l’intestin. Les pickles ont la côte, comme tout ce qui est fermenté car source de probiotiques. L’hiver la choucroute est en haut du podium car elle est gorgée de vitamines et de bonnes bactéries. Le miso aussi est riche en probiotiques alors on en abuse pour twister nos sauces et autres plats mijotés.  

3/ Privilégier aussi les aliments riches en fibres : les prébiotiques que l’on trouve essentiellement dans les fruits, les légumes, les oléagineux, les légumineuses et doivent constituer la base de notre alimentation. Les amidons résistants ( blé, haricot, banane, pomme de terres cuites refroidies ) nourrissent aussi le microbiote. L’avoine et l’orge augmentent les bonnes bactéries au détriment des mauvaises. Les asperges, la chicorée, le melon favorisent son équilibre. Les polyphénols (datte, thé, épices, cacao) l’enrichissent et le protègent.

 

Avant les repas, il est conseillé de boire beaucoup d’eau à température et d’eau chaude ( infusions ) afin de réveiller les enzymes digestives. 

 

En dehors des repas, une activité physique régulière est recommandée. 

 

Comment prendre soin de sa flore intestinale avec des compléments alimentaires? 

Le nouveau complément "Microbiote et Peau" est une formulation naturelle et innovante ciblant l'axe "intestin-peau". Elle est composée de 4 souches de ferments lactiques (probiotiques) sélectionnées pour leurs bienfaits sur la beauté de la peau et la digestion.

 Gut Tonic, le vinaigre de Kombucha infusé au gingembre, romarin et écorce d’orange. Issu d’une fermentation plus longue du kombucha, il est recherché pour sa richesse en bonnes bactéries (probiotiques) et en acide acétique. 

« On veut…un booster de pousse », la formulation de ce complément capillaire fait la part belle à la levure de bière riche en vitamines du groupe B et facilité la digestion.

"On veut... la peau la plus pure" : bardane, ortie piquante, curcuma, Freja (notre coeur de jus pressé à froid)... Ces ampoules agissent directement sur la digestion, le résultat : une peau nette garantie.

"On veut... la routine detox" : 2 compléments qui agissent en synergie pour détoxifier le foie, équilibrer la digestion et décongestionner la zone abdominale.

Notre bouillon Bone Broth : lors de la cuisson le collagène va se transformer en gélatine. Celle-ci forme un film qui renforce la paroi intestinale et accroît la digestibilité des aliments 

 

 

Quand et comment prendre des probiotiques ?

En cure il est nécessaire de trouver les bactéries qui répondent à nos besoins qui ne sont pas les mêmes pour tous.tes. Une fois que vous avez fixé les bactéries à privilégier - Lactobacillus, qui soutiennent la digestion et la fonction immunitaire, Bifidobactérium qui aident à digérer les fibres,régulent la glycémie et améliorent la fonction cérébrale, Saccharomyces une levure antibactérienne qui agit sur la santé de la peau - sont les plus utilisées pour rétablir la flore intestinale. Essayez ce complément pendant quelques mois, faites attention à ce que vous ressentez et écoutez votre corps : « Si vous vous sentez ballonné, si votre intestin est irrité,réduisez ou affinez le dosage avec le conseil d’un professionnel.

En résumé, chouchouter son microbiote est assez simple. En prêtant attention au contenu de son assiette, en minimisant le stress, en pratiquant une activité physique régulière adaptée à son mode de vie, en faisant des cures de prébiotiques et probiotiques ponctuelles et personnalisées, on maintient l’équilibre.

 

Pour aller plus loin :

Microbiote, flore intestinale, probiotiques... Testez vos connaissances sur la santé de vos intestins et l'axe intestin-cerveau-peau avec le dernier beauty quizz.

Le guide "Microbiote et probiotiques" explore en détail le rôle du microbiote intestinal, notre "deuxième cerveau".

 


Shop

Microbiote & Peau

Découvrir

Guides


par Karine Couëdel | 2021-10-27

Pourquoi doit-on chouchouter son microbiote intestinal ?

Ballonnements, irritations, troubles du transit, poussée d’acné, d’eczéma, peau hyper sensible, prise de poids, anxiété peuvent-être le signe d’un microbiote déséquilibré.

par Sarah Chan | 2021-09-14

Toasts au tartare d'algues & Fruits de saison

Atelier Nubio a formulé un stick de bouillon de collagène nomade “On veut...un booster de collagène". A boire simplement en bouillon ou à intégrer dans des recettes "Beauty Food" exquises, pimpantes & vitaminées.

par L'équipe Atelier Nubio | 2021-09-06

3 recettes de mocktails au vinaigre de Kombucha

Des univers d'Atelier Nubio et VIVANT est né GUT TONIC, le vinaigre kombucha infusé aux plantes. En version thérapeutique, il est à boire pur ou dilué dans de l'eau en cure. Vous pouvez aussi l'insérer dans des mocktails. On vous partage 3 recettes détonnantes, healthy & vitaminées.

par Claire Nouy | 2021-07-08

Faut-il manger son placenta ?

Inspiré de pratiques ancestrales et très en vogue aujourd'hui à LA, Londres ou Berlin, le rituel autour du placenta est encore méconnu en France. Claire, co-fondatrice d'Atelier Nubio a tenté l'expérience....

par Sarah Chan | 2021-03-15

Beauty Food : salade de riz rouge, mangue et avocat

Une recette Beauty Food pour un pique-nique ou un bento au bureau : la salade de riz rouge, mangue et avocat par Sarah Chan.

par Claire Nouy | 2021-03-06

Se defaire de son corps d'hiver

Chaque année, on savoure le début du printemps , on se laisse chatouiller par le soleil doux et charmer par les chants des oiseaux ragaillardis. On a aussi envie de se défaire de son corps d'hiver...