Cheveux : quelle beauty food pour une crinière sublime ?

par Mélanie Mendelewitsch | 2021-03-02 | Body

Vitamines, oligo-éléments et minéraux : tour d’horizon des nutriments à privilégier pour une chevelure éclatante de santé.

Aussi important que celui de notre peau, l’éclat de nos cheveux influe fortement sur notre baromètre mental : preuve en est, une visite chez notre coiffeur et le fameux « good hair day » suffisent à eux seuls à booster notre confiance en soi. Signe extérieur de santé, la crinière brillante est sexy et vectrice d’assurance, symbole associé inévitablement à la féminité quelle que soit sa longueur.

 

L’étape numéro 1 : une nutrition équilibrée et diverse

Le facteur crucial, pour la crinière comme pour la peau ? Avant même de s’intéresser aux solutions cosmétiques,  il va sans dire que la santé de nos cheveux passe par une assiette diversifiée et équilibrée. Le nerf de la guerre ? Un apport suffisant en protéines, qui va permettre la synthèse de kératine, véritable ciment dont il se compose à 95%. Certes, on peut donc puiser la quantité nécéssaire de protéines dans les viandes blanches, les poissons et les oeufs, mais pas que : loin de se cantonner aux sources animales, ces dernières sont également présentes dans de nombreux aliments végétaux. Spiruline, soja, graines de courge et de chanvre, tempeh, noix, épeautre et graines de chia constituent également d’excellentes sources de protéines qui contribuent à notre santé capillaire en plus de renouveler nos tissus musculaires.

Autres moteurs à alimenter pour assurer l’éclat de nos cheveux, les 18 variétés d’acides aminés composent la kératine. Acteurs de la pousse et du dynamisme capillaire, ils sont boostés par le zinc et le cuivre notamment : des oligo-éléments qui viennent renforcer leurs actions respectives et jouent un rôle essentiel dans le métabolisme des protéines, qu’on trouve à foison dans les fruits de mer, les fruits à coque, les céréales non raffinées et les légumes secs.

Enfin, essentielles à la nutrition et la beauté du cheveu, les vitamines sont une condition sine qua none pour une chevelure pleine d’éclat : boucliers anti-chute bienvenus en période post partum ou lors de transitions saisonnières où les cheveux ont une fâcheuse tendance à s’accumuler sur nos brosses, les vitamines E et D se trouvent notamment dans les poissons gras, l’avocat, les amandes et les noisettes ou les huiles végétales. Pour protéger les cheveux des agressions extérieures et les hydrater de l’intérieur, on fait aussi le plein de vitamines B5 et B8 contenues dans la levure de bière, les épinards, les légumineuses ou encore le chou fleur et les champignons.

Et du côté des super aliments ? On intègre également à nos routines healthy les algues riches en protéines, la roquette connue pour stimuler le bulbe capillaire, le Maca qui ralentirait la chute des cheveux, le thé vert, mais aussi l’ail, l’échalote et l’oignon, trio riche en soufre qui contribue à la synthèse des oligo-éléments.

 

Dans un deuxième temps, optez pour des compléments nutritifs

A condition qu'ils ne contiennent pas de conservateurs ni d'additifs, les compléments alimentaires permettent d'intégrer tous les bienfaits des plantes à son mode de vie de façon simple, pure et efficace et pallier une alimentation pas assez diversifiée. Les meilleurs compléments alimentaires pour avoir de beaux cheveux sont ceux qui contiennent de la spiruline, de la roquette, de la levure de bierre et de la prêle, de vrais élixirs naturels pour booster la pousse des cheveux et les rendre plus forts.

 

Troisème résolution: écouter son cycle hormonal

Si elles influent fortement sur l’aspect de notre peau, les variations hormonales jouent également au yo-yo avec nos crinières en dictant le cycle de vie de nos chers cheveux: nos hormones mâles/androgènes -dont la testostérone fait partie- boostent le cycle pilaire, tandis que les hormones femelles, groupe auquel appartient la progestérone, participent à la croissance du cheveu en ralentissant sa pousse et en prolongeant sa phase anagène.

Un fonctionnement binaire qui explique que les femmes ne soient pas sujettes à la calvitie, sauf dérèglement particulier ou problèmes de santé. La prise de pilule peut également influer sur la chute de cheveux, selon son dosage et la façon dont notre corps la supporte ou pas. Période de bouleversement et d’affolement des hormones par excellence, la maternité est également une parenthèse qui chamboule le cycle de vie du cheveu : aux deuxième et troisième trimestres de la grossesse, l’organisme féminin sécrète un nombre accru d’hormones femelle, aboutissant à une chevelure quasi intégralement en phase anagène. Une période bénie qui a malheureusement son contre-coup, la chute des cheveux se voyant sensiblement accrue après l’accouchement, une fois le taux d’oestrogènes régulé.

 

Les tips de pro

 

Quel que soit notre type de cheveu, on use et abuse des massages du cuir chevelu, comme le martèle Caroline Greyl, fille de Leonor Greyl à la tête de la marque de beauté végétale éponyme. En relançant la circulation sanguine et en revascularisant cette zone du crâne, l’effet n’en sera que plus bénéfique sur nos cheveux. L’autre passage obligé pour régénérer ses longueurs ? Les bains d’huile, à pratiquer régulièrement été comme hiver:

 "Il est essentiel de bien doser les huiles, particulièrement celles qui ne sont pas sèches. Elles peuvent avoir un effet alourdissant sur le cheveu, explique Caroline Greyl. Mon astuce est de mettre une quantité très faible, soit quantité l’équivalent d’une noisette, et de la chauffer dans les mains avant de l’appliquer en commençant sur les pointes et en remontant progressivement sur les longueurs. Surtout, ne jamais l’appliquer sur le cuir chevelu ! Ensuite, afin qu’elle ne reste pas en surface, on doit se brosser le cheveu avec une brosse en poil de sanglier. L’huile va ainsi être mieux repartie, et elle va simprégner au mieux sur la fibre capillaire. »

 

Le Top 4 des alliés d’une chevelure éclatante, à prendre seuls ou à combiner

 

On veut…une chevelure de sirène : Cheveux abimés par le soleil et les colorations ? Masse capillaire sérieusement diminuée post-accouchement ? Pas de panique : on adopte ce trio musclé d’ortie, de prêle des champs et de Freja™, l’actif signature de l’Atelier Nubio.

La pure Huile de Macadamia : riche en Oméga-7, elle vient aux secours des cheveux desséchés et des pointes en berne, sans oublier de dompter nos frisottis rebelles.

On veut…un booster de pousse :  envie de griffes et de longueurs XXL à l’approche des beaux jours ? On opte pour ce quintet végétal de plantes 100% françaises qui réunit la roquette, le bambou, la prêle, la spiruline et la levure de bière

On veut…le nectar royal : Cocktail bienfaiteur de Vitamines B3, B5, B8, B9, de minéraux et d’oligo-éléments, cette gelée royale bio au Thym français et au citron est un tout-en-un qui embellit nos longueurs tout en renforçant notre tonus et nos défenses naturelles.

 

Pour aller plus loin :
 
Retrouvez tous nos conseils dans notre guide pour des cheveux forts et brillants
Complétez votre diagnostic Holistic Skin™ et recevez votre prescription de beauté "inside & out" personnalisée